Patch anti-tabac et grossesse

Question posée par Anonyme 04/02/2011

bonjours je suis enceinte de 32 semaine avant ma grossesse je fumer 1 paquet par jour
mais depuis que je sais que je suis enceinte je fume moin que 10 cigarette
cependant je doit définitivement arreter de fumer conseil de mon génicologue
je suis donc aller spontanément en pharmacie et j'ai demander des patch la pharmacienne m'en na donner a dose de 10mg je l'est essayée une journée et cela a très bien fonctionné je n'ai pas eu du tout envie de fumer ni ressenti de manque mais suite a quelque lecture sur des forum je suis inquiète car beaucoup de femme dise que cela est très mauvais pour moi et mon bébé que dois-je faire ?

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

1 réponse d'expert

JD
josiane d.

editrice d'info et de conseils santé

Expert

Le 05/02/2011

Bonjour,
l'utilisation de patchs est effectivement déconseillée pendant la grossesse: un étude espagnole a démontré que les substituts nicotiniques pouvaient présenter un risque (de malformation notamment) pour le foetus.
Je vous invite à en parler à votre médecin traitant qui pourra vous renseigner sur le sujet et vous proposer une autre méthode pour arrêter de fumer.
Cordialement.



Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
judith arequion

formatrice en massage bien-être | espace renaitre, paris strasbourg

Expert

CL
catherine levern

soins psychologiques .cf "psychologue.net " | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !