/ / /
/

Comment réduire les douleurs de ventre dû au sevrage du cannabis ?

Comment réduire les douleurs de ventre dû au sevrage du cannabis ?

Question posée par Illan 21/05/2017

Bonjour, je fume du cannabis depuis maintenant 6 ans, je suis un consommateur régulier je fume une dizaine de joint par jour. Mais ayant décider d’arrêter de fumer depuis 2 semaines pour une raison personnelle , je ressens d'atroce douleur a l'estomac (enfin je pense) et des nausées a chaque fois que j'essaie de manger.

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

1 réponse d'expert

DJ
dr anouar jarraya /tunis tunisie

psychiatre psychothérapeute sexologue | cabinet médical (adultes & enfants)

Expert

Le 21/05/2017

Dr Anouar Jarraya psychiatre psychothérapeute Bjr
C'est un très grand pas d'avoir décidé d'arrêter même si vous le motivez par "des raisons personnelles"-Mais il est difficile de vous conseiller en l'absence de données utiles sur votre contexte-
Mais la volonté et la motivation ne suffisent pas à elles seules:il vous faut
être aidé d'un professionnel volontiers addictologue-Je vous suggère donc d'en consulter un
Je demeure à votre écoute
Courtoisement



Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

thomas lagrange

ostéopathe à montpellier, quartier antigone | thomas lagrange ostéopathe

Expert

marion alisse

psychanalyste-praticienne en psychotherapie | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !