/ / /
/

Pourquoi est-il difficile d’arrêter de fumer ?

Pourquoi est-il difficile d’arrêter de fumer ?

Question posée par Anonyme 27/11/2009

Pourquoi les gens ont du mal à arrêter de fumer ?

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

1 réponse d'expert

Réponse de clara Seuls des experts peuvent répondre aux questions des internautes. Ce membre ne fait plus partie de la communauté des experts Ooreka. Cependant, nous conservons sa réponse pour garantir la cohérence de la discussion. En savoir plus.

50 votes réponse utile

Le 27/11/2009

La peur est souvent le principal frein à l’envie d’arrêter de fumer :

  • peur de renoncer à un plaisir
  • peur du stress provoqué par le manque
  • peur de prendre du poids
  • peur du traumatisme
  • peur de ne plus pouvoir vous amuser ou sortir sans fumer
stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

Le 29/03/2011

Pour plusieurs raisons qui jouent ensemble :

  • le stress,
  • l'anxiété,
  • mal-être accumulé,
  • L'impression que cela fait partie d'eux (=de leur identité). Ca, c'est un très gros obstacle.
  • le plaisir
  • l'impression que cela déstresse/détend
  • l'impression que c'est difficile
  • et pour les femmes : la peur de prendre du poids...




Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
salim djelouat

pr. en analyses médicales et bioclinicien

Expert

MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

marion alisse

psychanalyste | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !