Avis sur le cigarette électronique

Question posée par MarcelTizef 29/10/2015

Je suis un gros fumeur depuis une soixantaine d'année , j'aitout essayé les patchs , nicorette , nicopas etc.., et maintenant j'ai acquis une cigarette électronique cela fait un mois , j'ai réduit un peu ma consommation de cigarette industrielle mais je suis toujours encore accord à la clope moyennement.

Si quelqu'un peut m'aider , je vous remercie.

Cordialement

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

2 réponses d'expert

DR
dominique r.

médecin

Expert

Le 30/10/2015

Bonjour

La cigarette electronique est une aide precieuse au sevrage du tabac, essayez de perseverer avec ce moyen qui est nettement moins dangereux que le tabac lui même
Bon courage

DJ
dr anouar jarraya /tunis tunisie

psychiatre psychothérapeute sexologue | cabinet médical (adultes & enfants)

Expert

Le 30/10/2015

Dr Anouar Jarraya psychiatre psychothérapeute Tunis
Bjr MMarcel Tizef
les addictions en général et celle à la cigarette dans votre cas sont loin d'être des problèmes simples : c'est d'abord un besoin psychologique d'adopter une séquence comportementale, secondairement il peut y avoir l'effet toxique du produit (alcool nicotine ) il faut donc user de moyens psychologiques adaptés et ne pas se contenter de substitutifs qui conservent leur intérêt mais restent insuffisants à eux seuls il faut une thérapie comportementale qui peut utiliser l'hypnose par exemple sous la conduite d'un psychothérapeute expérimenté
Renseignez-vous sur ce qui est disponible dans votre région
Bonne chance et cordialement



Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !