Comment ne pas reprendre la cigarette?

Question posée par Anonyme 19/06/2011

Bonjour,De nouveau, me voici non fumeuse depuis 10 jours, j'ai arrêté plusieurs fois et j'ai repris toujours dans les mêmes circonstances, à cause du cannabis... J'ai arrêté tout d'un coup, cette fois avec l'aide de pastilles à la nicotine, je m'attends à prendre un peu de poids, j'ai repris la relaxation et mon médecin m'a prescrit un antidepresseur, norset, en complément de mon abilify... Pour l'instant tout va bien, mais comment m'assurer de ne plus reprendre?Merci de votre réponse 

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

2 réponses

Réponse de Anonyme Seuls des experts peuvent répondre aux questions des internautes. Ce membre ne fait plus partie de la communauté des experts Ooreka. Cependant, nous conservons sa réponse pour garantir la cohérence de la discussion. En savoir plus.

Le 19/06/2011

Bonjour,

Boire beaucoup d'eau et éviter les aliments trop riches qui " appellent " la cigarette après le repas.
Bon courage!

Réponse de Anonyme Seuls des experts peuvent répondre aux questions des internautes. Ce membre ne fait plus partie de la communauté des experts Ooreka. Cependant, nous conservons sa réponse pour garantir la cohérence de la discussion. En savoir plus.

Le 13/02/2013

Si le manque est trop fort vous pouvez essayer la cigarette électronique sans nicotine . Vous gardez ainsi les gestes et les sensations ( grâce au hit dans la gorge ) mais sans tous les inconvénients . Vous rpouvez ainsi réduire le manque psychologique et physique tout en pouvant fumer dans la quasi majorité des lieux publics .



Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !