Test cannabis

Écrit par les experts Ooreka

Test de cannabis : pour la sécurité du consommateur, mais aussi de son entourage.

Pour éviter les nombreux risques induits par le cannabis, notamment au niveau des capacités d'attention et de concentration, les conducteurs et les travailleurs peuvent être contraints d'effectuer des tests de cannabis.

Test cannabis : éviter les accidents

Le cannabis entraîne un certain nombre d'effets qui peuvent être nuisibles pour le consommateur, mais aussi pour son entourage :

  • Après avoir consommé du cannabis, les risques d'accident de la route sont accrus pour le conducteur. C'est pourquoi les pouvoirs publics ont initié une chasse au cannabis au volant comparable à celle visant l'alcool.
  • La consommation de cannabis chez certains travailleurs qui travaillent sur des machines-outils peut entraîner des accidents, parfois mortels, etc. Les entreprises sont de plus en plus sensibilisées à de tels risques.

Principes du test de cannabis

Le test cannabis va rechercher un des composants trouvés dans le cannabis. C'est un composé actif appelé métabolite THC. Ce composé est facilement détectable jusqu'à plusieurs jours après la consommation.

Le THC reste dans l'organisme :

  • en partie : 4 jours après la consommation ;
  • en partie résiduelle : jusqu'à 8 jours après la consommation.

Lorsque le THC du cannabis est stocké dans les graisses de l'organisme, il peut même y rester plusieurs semaines.

À qui se destine un test de cannabis ?

Outre les forces de l'ordre et l'employeur, le recours au test de cannabis peut être justifié pour :

  • le consommateur lui-même, qui peut avoir besoin de savoir s'il est dépistable au cannabis, avant de prendre le volant, reprendre son poste de travail, etc. ;
  • les parents ou la famille, qui souhaitent exercer une vigilance quant aux comportements à risque d'un adolescent ou enfant.

Choisir un test de cannabis

Il existe deux principaux types de tests cannabis : les tests urinaires et les tests salivaires. Le dépistage peut aussi se faire au niveau sanguin, mais cela est moins fréquent.

Le test urinaire

Le test urinaire pour le cannabis est facile d'utilisation et peu coûteux. Il se fait au moyen de l'urine de la personne dépistée.

Il se caractérise par :

  • une présentation simple (même principe d'utilisation qu'un test de grossesse) ;
  • une lecture du résultat facile et rapide ;
  • une fiabilité du résultat de l'ordre de 99 %;
  • un dépistage qui va de 6 heures après la consommation à plusieurs semaines.

Combien de temps le cannabis reste-t-il détectable dans les urines ?

Type de consommation Occasionnelle (1-2 joints en soirée) Régulière (1-2 joints/semaine) Ingestion (« space cake ») Chronique
(1 joint par jour)
Période de détectabilité 2 à 3 jours 5 à 10 jours 1 à 5 jours 14 à 30 jours

Le test salivaire

Le test salivaire permet de détecter non seulement le composé THC du cannabis, mais aussi d'autres drogues. Il se fait au moyen de la salive.

Les résultats sont rapidement disponibles (environ 10 minutes), mais ce type de test est moins précis que le test urinaire.

Combien de temps le cannabis reste-t-il détectable dans la salive ?

  • En théorie, la durée moyenne de détection du THC dans la salive est de 18 à 24 heures.
  • Dans la pratique, ce délai avoisine plutôt entre 6 et 12 heures pour une consommation faible, jusqu'à 48 heures pour une consommation plus importante.

Suite aux mesures de la loi 2016 de modernisation de notre système de santé, les forces de l'ordre pourront effectuer un test salivaire dans le cadre des contrôles de conduite après usage de stupéfiants. Un arrêté doit fixer les méthodes de prélèvement salivaire, la composition du kit de confirmation salivaire mais aussi les conditions de réalisation des examens de biologie médicale.

Acheter un test cannabis : où et combien ?

Comme les alcootests, les tests cannabis (Toxicotest) peuvent s'acheter :

  • en pharmacie ;
  • et sur de nombreux sites internet.

Comptez en moyenne :

  • pour un test urinaire : environ 5 € ;
  • pour un test salivaire : de 8 à 10 €.

Législation du dépistage du cannabis par l'employeur

Si le fait de faire passer un test de dépistage du cannabis dans le cadre de travail est autorisé par le Code du travail, cela doit obéir à une procédure stricte.

Tests urinaires

Les tests urinaires pour détecter la présence de cannabis doivent répondre à plusieurs conditions :

  • L'employeur n'a pas le droit d'imposer un dépistage de drogue à l'employé, à l'exception de postes présentant un danger potentiel pour l'employé ou des tiers. C'est notamment le cas des entreprises de transport.
  • L'employeur doit expliquer au préalable à l'employé la nature et l'objet du dépistage, ainsi que les conséquences que peuvent entraîner un résultat positif.
  • Les tests doivent être prévus par le règlement intérieur.
  • Le test ne peut être pratiqué que sur prescription du médecin du travail, qui est soumis au secret médical quant à ses résultats : le médecin se contente de déclarer l'aptitude ou l'inaptitude de l'employé auprès de l'employeur, qui prend alors les mesures qu'il estime appropriées.

Tests salivaires

Le Conseil d'État, dans un arrêt du 5 décembre 2016, a validé la pratique des tests salivaires en entreprise, effectués par un supérieur hiérarchique (même en l'absence d'un médecin du travail). Si le test se révèle positif, le salarié risque des sanctions disciplinaires. Certaines conditions doivent être respectées :

  • la pratique du test salivaire doit être prévue dans le règlement intérieur (ou, en l'absence de règlement intérieur, dans une note de service) ;
  • l'employeur doit expliquer au préalable à l'employé la nature, l'objet et les conséquences du dépistage ;
  • le salarié doit donner son accord ;
  • ces tests ne concernent que les postes « hypersensibles drogue et alcool » ;
  • le salarié doit pouvoir demander une contre-expertise.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

guy roulier

ostéopathe, posturologue, naturopathe, phyto-aroma | naturemania.com

Expert

juliette daniere

Étiopathe | cabinet d'étiopathie drôme

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.