Thérapies cognitivo-comportementales (TCC)

Écrit par les experts Ooreka

La thérapie cognitivo-comportementale est l'une des méthodes alternatives pour arrêter de fumer, au même titre que la sophrologie, l'acupuncture, la méthode Allen Carr ou encore l'hypnose.

Qu'est-ce qu'une thérapie cognitivo-comportementale ?

Thérapies cognitivo-comportementales (TCC)

Les thérapies cognitivo-comportementales visent à aider le fumeur à se débarrasser de son addiction en l'aidant à identifier et à combattre les pensées qu'il associe à son rapport au tabac.

Principe de la TCC

La TCC agit sur 3 pôles :

  • les pensées ;
  • les comportements ;
  • les émotions.

En partant du constat que chaque pôle peut déclencher, le fumeur travaille à deux, avec un professionnel, à :

  • comprendre sa dépendance au tabac ;
  • repérer les situations à risque ;
  • et identifier les pensées et émotions qui le poussent à fumer.

Déroulement de la thérapie

  • Les séances peuvent être individuelles, mais également collectives en petits groupes.
  • Leur durée varie entre 30 minutes et 2 heures, généralement tous les 15 jours.
  • en général, 3 à 7 séances sont nécessaires pour pouvoir arrêter.

Efficacité de la TCC pour arrêter de fumer

Selon l'intervenant et la méthode, l'efficacité varie de 10 à 35 % de taux de réussite.

Avantages de la thérapie cognitivo-comportementale

La TCC est gratuite dans le cadre d'une consultation pour sevrage tabagique à l'hôpital.

De plus, elle :

  • associe sevrage tabagique et contrôle des émotions et du stress ;
  • permet de mesurer sa motivation et ses chances de succès ;
  • est  sans effets secondaires (énervement, compensation par la nourriture ou l'alcool, prise de poids...) ;
  • est sans contre-indication médicale ;
  • est efficace sur les petits et gros fumeurs.

Inconvénients de la TCC

Avant de choisir la TCC, soyez conscient que :

  • l'efficacité dépend notamment de la qualité de l'intervenant ;
  • la méthode ne se suffit pas à elle-même et doit être associée aux autres méthodes de sevrage ;
  • l'arrêt n'est pas immédiat comme il peut l'être avec d'autres méthodes comme l'acupuncture ou l'hypnose.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
salim djelouat

pr. bioclinicien -expert médical -auteur scientifi

Expert

SD
safia djoumi

aromathérapeute holistique et coach en nutrition

Expert

caroline gerardin

bilan diététique - régimes - coaching diététique | nutritionniste - diététicienne 75014 & 75015

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.