Fumer de la cocaïne

Écrit par les experts Ooreka

Parmi les produits à fumer, on distingue :

Qu'est-ce que la cocaïne ?

La cocaïne est extraite du coca : le nom scientifique de la cocaïne est le chlorhydrate de cocaïne.

  • C'est une drogue qui appartient à la famille des psychotropes (action sur le système nerveux central). Contrairement à l'opium, qui possède une action relaxante, la cocaïne a une action stimulante.
  • À l'origine, on l'utilisait dans les Andes, afin de résister à la fatigue des longues marches en altitude : pour cela, on mâchait les feuilles de coca.
  • Son premier objectif est thérapeutique et on l'utilise notamment en chirurgie pour les anesthésies locales. D'ailleurs, au XIXe siècle, la cocaïne aide au traitement des maladies respiratoires.
Fumer de la cocaïne

Fumer la cocaïne : de l'usage légal à l'utilisation illicite

Sortie du cadre médical, la cocaïne est utilisée illégalement depuis les années 80 à 90, où le milieu du show-business ou de la politique en fait un usage important. Introduite par des trafiquants de drogue, elle crée un important état de dopage.

La cocaïne qui se présente sous forme de poudre blanche, se consomme de diverses manières :

  • prisée ou « sniffée » : inhalée au moyen d'un petit tube semblable à une paille ;
  • fumée dans une pipe spéciale ;
  • fumée dans une cigarette artisanale : le joint est alors un mélange de tabac et de drogue ;
  • ingérée sous forme d'une petite boulette dans du papier à cigarette ;
  • injectée en intraveineuse.

À noter : son prix est prohibitif si elle est pure, mais les trafiquants utilisent plus souvent des mélanges avec d'autres poudres comme le bicarbonate de soude.

Fumeurs de cocaïne : les risques vitaux

Dès qu'il y a accoutumance, c'est-à-dire que l'organisme ne rejette plus la substance, le fumeur est tenté d'augmenter les doses pour retrouver les mêmes sensations que celles ressenties la première fois.

Les troubles suivants se manifestent :

  • sentiment d'euphorie et baisse de la fatigue puisqu'il s'agit d'un stimulant ;
  • la faim se fait moins ressentir ;
  • délires ;
  • saignements du nez ;
  • augmentation du rythme cardiaque avec risques d'attaques ;
  • douleurs thoraciques ;
  • tremblements ;
  • troubles psychiques (insomnies, pertes de mémoire, concentration en baisse, etc.) ;
  • troubles de l'humeur (dépression, paranoïa, etc.) ;
  • femme enceinte : la drogue entre en contact avec le fœtus en traversant le placenta (risques de malformations et accouchements à risques élevés).

Il existe également :

  • un risque de coma si la cocaïne est mélangée à d'autres stupéfiants ;
  • un risque d'overdose, entraînant le décès du fumeur.

Il est important, lorsque l'on devient fumeur régulier de cocaïne, d'être conscient des risques encourus et de se faire aider par un toxicologue pour tenter un sevrage.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
marie- hélène etoc

psychothérapie , sophrologie , gestion du stress . | psy morbihan-formatrice control feeling

Expert

patrice bauget

atrapuncture (méthode naturelle ancienne)

Expert

MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !