Sommaire

Pour arrêter de fumer, on peut utiliser différents types de substituts gestuels : la cigarette sans tabac, la fausse cigarette et la cigarette électronique.

Qu'appelle-t-on fausse cigarette ?

La fausse cigarette permet une imitation réaliste de cigarette, sans combustion et sans fumée :

  • elle contient de la valériane, du menthol et des arômes que l'on aspire comme on prend une bouffée de cigarette classique ;
  • par cet aspect palliatif, elle aide à combattre l'envie de fumer.

Son aspect très réaliste crée une diversion visuelle. Ces cigarettes ont une durée d'utilisation de 5 jours maximum en fonction du nombre d'aspirations prélevées. Différents parfums sont disponibles : menthe douce, citron ou fraise.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Fausse cigarette : une efficacité controversée

Les fausses cigarettes permettent dans un premier temps d'espacer les cigarettes, voire de les remplacer totalement. Cela peut donc aboutir à un véritable sevrage tabagique. Mais concrètement, elle n'a aucune action sur le manque de nicotine éprouvé pendant le sevrage.

Actuellement, il n'existe pas de statistiques prouvant l'efficacité de ce type de méthode utilisée seule. On peut donc la compléter par d'autres moyens : substitut nicotinique, homéopathie, etc.

Lire l'article Ooreka

Fausse cigarette : les avantages

  • Pas de tabac = aucune dépendance.
  • Action calmante de la valériane.
  • Utilisable dans  les lieux publics (même si cet avantage est actuellement discuté).
  • Respecte la gestuelle du fumeur.
  • Compatible avec toutes les méthodes et les produits de sevrage.
  • Haleine mentholée.
Lire l'article Ooreka

Prix des fausses cigarettes

Le prix généralement constaté des fausses cigarettes se situe entre 2 et 5 euros le paquet.

Lire l'article Ooreka