Arrêter de fumer progressivement

Écrit par les experts Ooreka
Arrêter de fumer progressivement

Arrêter de fumer progressivement : pourquoi ?

Arrêter de fumer du jour en lendemain peut sembler être la meilleure manière de renoncer à son addiction à la cigarette.


Cependant, cette méthode peut faire peur et être trop radicale pour les gros fumeurs. Dans ce cas, vous pouvez essayer dans un premier temps la diminution :

  • Il faut savoir que cette diminution ne doit pas excéder quelques semaines car, au-delà, la chance de réussir l'arrêt total serait faible.
  • Décider d'arrêter de fumer progressivement, en diminuant peu à peu sa consommation, permet d'éviter l'angoisse liée à l'arrêt brutal. Vous allez petit à petit réapprendre à vivre sans tabac.

La méthode pour arrêter de fumer progressivement

Une méthode en 8 semaines

1ère semaine :

  • vous ne changez rien à vos habitudes ;
  • après chaque cigarette, vous déterminez si elle était vraiment nécessaire ;
  • vous devriez constater que vous pourriez vous passer d'une grande partie des cigarettes.
2ème et 3ème semaines :
  • vous éliminez toutes les cigarettes identifiées comme non obligatoires ;
  • si besoin, vous les remplacez par un substitut nicotinique ;
  • vous essayez de déterminer de quelles cigarettes vous pourriez encore vous passer.
4ème et 5ème semaines :
  • vous supprimez toutes les cigarettes non obligatoires ;
  • l'idée est de diviser votre consommation par 2 ;
  • si besoin, vous les remplacez par un substitut nicotinique.
6ème semaine :
  • vous divisez encore votre consommation par 2 ;
  • à ce stade, vous ne devez plus fumer qu'une à 4 cigarettes par jour.
8ème semaine :
  • vous ne fumez plus de cigarettes ;
  • vous pouvez vous aider à tenir pendant encore 1 à 2 mois à l'aide de substituts nicotiniques ;
  • vous devrez ensuite progressivement les diminuer et les éliminer pour de bon.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !