Dépendance à la drogue

Écrit par les experts Ooreka

Fumer peut entraîner une dépendance, que ce soit la cigarette, le cigare, le tabac à rouler. Il peut y avoir également une forte dépendance à la drogue : cannabis, opium, héroïne et cocaïne.

Dépendance à la drogue : les symptômes

La dépendance est étudiée par des experts en addictologie ou toxicomanie. L'addictologie est l'étude approfondie des addictions. La dépendance ne concerne pas seulement la drogue, mais aussi le jeu, les dépenses (achats dits compulsifs), la nourriture, le sexe, etc.

Lorsqu'on fume du tabac ou de la drogue, la dépendance se manifeste par :

  • un manque de contrôle de la personne sur sa consommation ;
  • une sensation de manque intense lorsqu'elle n'a pas la substance sous la main, menant à l'anxiété voire à la panique ;
  • une envie difficilement contrôlable par le consommateur et qui, sitôt comblée par la substance, réapparaît après l'élimination de celle-ci par l'organisme.

La dépendance physique et psychologique à la drogue

La dépendance à la drogue se manifeste à la fois sur le plan physique et sur le plan psychologique :

Symptômes de la dépendance à la drogue
Symptômes physiques Une personne dépendante qui n'a pas la possibilité de fumer sa drogue au moment où le besoin impératif s'en fait ressentir peut éprouver des effets physiques de manque :
  • nausées ;
  • sueurs froides ;
  • tremblements, etc.
Symptômes psychologiques Ne pas pouvoir combler le manque peut entraîner des effets psychologiques tels que :
  • la nervosité ;
  • l'anxiété ;
  • la panique ;
  • un état dépressif ;
  • une agressivité, etc.

Ces états se retrouvent d'ailleurs lors de la période de sevrage. Il ne faut pas en être effrayé, car il existe des supports (médicaments et autres) qui permettent de passer le cap difficile de ce sevrage.

Dépendance à la drogue : des effets au quotidien

Une dépendance forte à une drogue peut provoquer des risques accrus pour le consommateur, mais aussi pour son entourage.

Par exemple :

  • la nécessité de se procurer sa dose peut engendrer de l'agressivité, voire de la violence chez quelqu'un qui est en état de manque ;
  • le coût de certains stupéfiants étant très élevé, le manque de moyens du toxicomane peut inciter à des actes répréhensibles aux yeux de la loi, en plus de celui de consommer des substances illicites : vols, agressions, cambriolages, etc. ;
  • le toxicomane peut être tenté d'acheter à plus bas prix un sous-produit et prendre encore plus de risques pour sa santé : additifs douteux, toxicité, etc.

Lutter contre la dépendance à la drogue

La dépendance à la drogue, sur le long terme, peut entraîner un rejet social et des situations dramatiques chez un consommateur qui risque encore plus de s'isoler :

  • perte des liens affectifs de la personne ;
  • perte de liens sociaux et professionnels (perte d'emploi, éloignement des amis, etc.) ;
  • endettement progressif (achat coûteux de la drogue) ;
  • parfois des problèmes avec la justice, etc.

Il est important voire indispensable de se faire aider.

  • Si vous êtes proche d'une personne qui se drogue de façon très régulière, il est important de l'aider à consulter afin d'arrêter de fumer.
  • Se faire aider demande souvent l'aide d'un médecin et d'un toxicologue afin de passer la période de sevrage avec un soutien médical.
  • Il existe également des « Points écoute jeunes » et des « Points écoute parents » qui permettent de s'informer pour soi ou pour ses proches.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
PA
patrice albert

coach en nutrition, infirmier, sophrologue | sophro-nutrition

Expert

SD
safia djoumi

aromathérapeute holistique et coach en nutrition

Expert

gregory willaume

masseur et kinésithérapeute | la maison bleue - massage et bien être - lille

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.