Cannabis et cancer

Écrit par les experts Ooreka

Le cannabis est une drogue aux propriétés psychotropes, c'est-à-dire qu'il agit sur le système nerveux. Comme toutes les drogues, il présente de nombreux risques. On parle notamment de liens possibles entre la consommation de cannabis et l'apparition de cancer.

Cannabis et cancer : un problème de santé publique

Parmi les risques liés à la santé physique du toxicomane, le cancer est souvent évoqué. Le cannabis serait responsable en effet de nombreux cancers chez des fumeurs réguliers. Le cannabis est en France un véritable problème de santé publique.

  • D'après les statistiques de l'OFDT (Observatoire français des drogues et toxicomanies) en 2008, la France faisait partie des pays européens où la consommation de cannabis était la plus élevée.
  • Ainsi, plus de 30 % des adultes Français ont déjà consommé du cannabis au moins une fois dans leur vie.

Controverse sur de possibles vertus anti-cancérigènes du cannabis

Paradoxalement, la plante du cannabis est à l'étude depuis plusieurs années, car elle comporterait des vertus anti-cancérigènes :

Le principal principe actif du cannabis identifié en 1964 est le delta9-tetra-hydrocannabinol ou THC.

  • Suite à des expériences effectuées sur des rats et souris, ce principe actif, isolé, s'est révélé avoir des effets protecteurs, préventifs et/ou curatifs, contre certains types de tumeurs chez les cobayes.
  • Cependant, la recherche n'a pas réussi à prouver que les effets du THC sont les mêmes sur des humains.

L'idée que le cannabis présenterait des vertus thérapeutiques pour le cancer est encore très controversée, notamment dans la mesure où :

  • Le cannabis fumé est consommé parfois pur, parfois mélangé à du tabac, ce qui rend difficile toute évaluation précise à grande échelle des effets du cannabis.
  • Même dans un « joint pur », étant donné qu'a lieu une combustion d'une matière végétale et une inhalation de la fumée en résultant, des substances cancérigènes contaminent les cellules du poumon du fumeur et prennent l'ascendant sur d'éventuelles vertus anti-cancérigènes du THC (voir ci-dessous).

Fumer du cannabis : une cause possible de cancer

Selon une étude parue en 2008, la consommation de cannabis multiplierait par 5,7 le risque du cancer du poumon chez les forts utilisateurs (un joint par jour pendant 10 ans) par rapport à des personnes qui n'en ont pas l'usage.

Il est difficile de savoir si la cause des cancers revient au cannabis lui-même ou à une autre substance avec laquelle le cannabis peut parfois être coupé : lorsque le cannabis est fumé sous forme de joint, il est mélangé à du tabac et du papier à cigarette.

En revanche, on sait que toute combustion crée un dégagement de substancescancérigènes, que ce soit pour une cigarette ordinaire ou pour un joint :

  • le benzoprène ;
  • les dioxines ;
  • le monoxyde de carbone ;
  • du goudron ;
  • les nitrosamines ;
  • le cadmium.

Lorsque le fumeur de cannabis inhale la drogue, celle-ci suit un circuit identique à la cigarette : nez, gorge, poumons, avec de gros risques de cancers des voies aérodigestives à la clé.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gregory willaume

masseur et kinésithérapeute | la maison bleue - massage et bien être - lille

Expert

vincent manglano

hypnothérapeute, pnliste, emdr | thérapies brèves & coaching bordeaux

Expert

Vd
véronique de lagausie

psychologue, psychothérapeute

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !