Aide arrêt tabac et cannabis

Écrit par les experts Ooreka

Arrêter de fumer n'est pas qu'une question de volonté : un soutien psychologique et médical est également indispensable.

C'est encore plus lorsque le fumeur consomme des stupéfiants : l'aide sera encore plus recommandée du fait du syndrome de sevrage, qui est bien souvent une étape difficile que l'on ne peut franchir sans aide médicale.

Aide arrêt tabac : plusieurs techniques

Se faire aider est incontournable pour ceux :

  • qui fument beaucoup et depuis longtemps ;
  • qui ont déjà fait plusieurs tentatives pour arrêter de fumer et ont rechuté ;
  • qui ont constaté que la seule motivation ou la volonté ne leur a pas suffi ;
  • qui n'ont pas envie d'arrêter de fumer, mais qui y sont tenus pour raisons graves de santé, etc.

Les premières aides contre le tabac

Selon les cas, on pourra choisir de :

Ces premiers types d'aide sont le minimum lorsque l'on est prêt à arrêter de fumer.

Se faire aider par les médecines douces

Les médecines alternatives ont également de bons résultats et agissent surtout sur les symptômes du sevrage : nervosité, anxiété, envies de grignoter, etc.

Il s'agit de disciplines comme :

D'autres méthodes peuvent également être proposées : le coaching, la méthode Allen Carr, etc.

Se faire aider pour arrêter de fumer : les étapes

Chaque cas est différent, mais on remarque que le sevrage se fait souvent en deux étapes :

  • Certains fumeurs se font aider en amont, alors qu'ils fument encore, pour préparer le cheminement jusqu'au jour J où ils arrêteront de fumer.
  • La deuxième phase concerne la période du sevrage en elle-même : c'est la phase où le plus de gens vont le plus souvent consulter et se faire aider.

Pour beaucoup, il faudra encore étendre cette période bien après le sevrage, surtout si l'on sent que l'on peut facilement reprendre la cigarette (ex. : période de stress professionnel, problèmes de couple ou autres qui sont propices à la rechute).

Arrêter le cannabis : aides médicales et psychologiques

Pour les fumeurs de stupéfiants, il faut conjuguer impérativement l'aide médicale et l'aide psychologique. Idéalement, on doit aussi consulter un toxicologue.

Arrêter de fumer du cannabis nécessite aussi d'arrêter de fumer toute substance nocive en parallèle, y compris le tabac. La tentation de reprendre est en effet trop forte si l'on continue de fumer du tabac alors que l'on est sevré de telle ou telle drogue.

Bon à savoir : de nombreux sites de soutien sont consacrés à l'arrêt du cannabis.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
marion alisse

psychanalyste - praticienne en psychothérapie | psychothérapie sceaux

Expert

MD
marianne durieux

hypnose holistique et humaniste

Expert

MH
michelle hartemann

professeur agrégé de lettres classiques formateur

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.