Additifs du tabac : ils rendent le sevrage plus difficile

Sommaire

L'addiction au tabac est à la fois physique, comportementale et psychologique. Lors d'un sevrage tabagique, l'ex-fumeur devra donc se concentrer sur ces 3 aspects de sa dépendance.

Il est habituel de dire que la dépendance physique est liée à la nicotine. Or, il apparaît que les additifs sont susceptibles d'aggraver l'addiction à la cigarette. Pourtant, isolés, les additifs ne sont pas des substances addictives.

Zoom sur ces composants méconnus, qui jouent pourtant un rôle immense dans le développement de la dépendance au tabac.

Additifs présents dans le tabac

Des additifs nombreux et méconnus

Au cours des dernières décennies, les additifs ont été introduits en nombre croissant dans les cigarettes :

  • Ainsi, aujourd'hui, une cigarette peut contenir jusqu'à 10 % de son poids en additifs !
  • Environ 4 000 substances chimiques différentes sont présentes dans vos cigarettes dont au moins 250 sont nocives et plus de 50 cancérigènes.
  • Cependant, les fumeurs ne connaissent pas le détail des additifs utilisés dans les cigarettes qu’ils achètent.
  • De plus, le nom de ces ingrédients n'est généralement pas précisé sur les paquets.

Quelques additifs connus

Parmi les 850 additifs connus (généralement utilisés comme renforçateurs d’arôme ou de goût), on retrouve :
  • l’acétaldéhyde, substance cancérigène ;
  • le cacao ;
  • les composés d’ammonium, aussi présents dans les produits nettoyants et désinfectants ;
  • le concentré de jus de pruneau, dont la combustion libère des substances cancérigènes ;
  • l’extrait de gomme de caroube, gomme végétale utilisée pour adoucir le goût des cigarettes ;
  • l’extrait de réglisse ;
  • la fibre de cellulose ;
  • le furfural, substance qui peut notamment provoquer des maux de tête et des nausées ;
  • le glycérol, aussi utilisé pour fabriquer des savons et crèmes hydratantes ;
  • la gomme de guar, additif alimentaire extrait de la graine d'une légumineuse ;
  • le menthol ;
  • le propylène glycol, pouvant provoquer des allergies et des maladies respiratoires ;
  • le sorbitol, aussi utilisé pour fabriquer le dentifrice et les confiseries allégées ;
  • les sucres ;
  • la vanilline, sucrante et adoucissante, etc.

Rôle des additifs

Les additifs sont utilisés à plusieurs fins. Ils servent notamment :
  • à donner une saveur particulière à la cigarette (menthol, chocolat, etc) ;
  • à contrôler la façon dont la cigarette se consume ;
  • à maintenir l’humidité du tabac ;
  • à blanchir la fumée et les cendres de la cigarette ;
  • à améliorer l’aspect de la cigarette ;
  • à rendre la fumée plus facile à inhaler :
    • c’est notamment le cas du cacao,
    •  celui-ci contient un broncho-dilatateur, la théobromine, ou de la réglisse, aussi appelée glycyrrhizine : ces deux substances ouvrent les bronches afin que la fumée pénètre plus profondément dans les poumons,
    • les cigarettes peuvent également contenir du sucre et du miel, qui jouent le même rôle ;
  • à rendre la fumée moins irritante et plus agréable au niveau de l’odeur, ce qui a aussi un impact sur les non-fumeurs ;
  • à augmenter la libération de la nicotine dans l'organisme, ainsi que son impact :
    • le plaisir de fumer devient ainsi plus grand, et la nicotine devient plus rapidement indispensable ;
    • parmi ces additifs, on trouve notamment l'ammoniac et l’acide lévulinique.

Additifs des cigarettes : pourquoi restent-ils autorisés ?

Les autorités de régulation considèrent que l’usage des additifs est sans danger dans les industries agroalimentaire et cosmétique :

  • Par extension, et faute d'une législation adaptée, les fabricants de cigarettes bénéficient de cette même règle.
  • Or dans l’industrie cosmétique, ces additifs ne sont généralement :
    • pas brûlés,
    • pas inhalés.
  • Cette différence dans le mode de consommation des additifs n'est absolument pas prise en compte.
  • Pourtant, l'effet que les additifs brûlés produisent sur l'organisme n'a rien de comparable avec celui d'un additif non-consumé et étalé sur la peau, ou consommé dans un bonbon :
    • Consumés, les additifs voient leur composition chimique se modifier.
    • Des gaz toxiques peuvent apparaître, comme le monoxyde de carbone ou l'acide cyanhydrique.
    • Les cigarettiers gardant secrète la liste des ingrédients utilisés pour fabriquer leurs cigarettes, il est très difficile de dire précisément quels additifs sont responsables de la formation de ces substances toxiques.

Effets néfastes des additifs

Les additifs présents dans les cigarettes et le tabac encouragent à la consommation de cigarettes en rendant le goût du tabac plus agréable. Les personnes peuvent donc être plus facilement incitées à :

  • commencer à fumer ;
  • maintenir leur habitude ;
  • et donc devenir dépendants.
Le sevrage n'en sera que plus difficile !De plus, les additifs peuvent être :
  • mutagènes :
    • ce terme désigne les substances responsables des mutations et maladies génétiques,
    • les mutagènes peuvent également jouer un rôle dans la formation de cancers ;
  • cancérigènes.

En conclusion, même s’il est très difficile d’étudier les effets d’un additif isolé, le danger de la cigarette réside dans l’effet conjugué global de tous les produits chimiques présents dans une seule cigarette.

Pour approfondir le sujet :

Aussi dans la rubrique :

Tabac & cigarette

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider